Partagez | 
 

 Vitteaux (Côte d'Or)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M37
Admin


Messages : 3518
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 43
Localisation : Metz, France

MessageSujet: Vitteaux (Côte d'Or)   Mar 7 Aoû - 20:05










Région : Bourgogne
Département : Côte d'Or
Arrondissement : Montbard
Canton : Chef-Lieu

Code Commune : 21 710
Code Postal : 21 350

Nombre d'habitants : 1 106
Altitude Minimal : 304 mètres
Altitude Maximal : 513 mètres
Superficie : 20,7 Km²

Gentilé :

Vittelliens, Vittelliennes



Ethymologie:

Chinois : 维托 Japonais : ビトー Russe : Витто

Géographie:

Vitteaux, traversé par la Brenne, est un chef-lieu de canton peuplé par plus de 1 100 habitants. Situé à une altitude de 335 mètres et sur une surface de 2 070 hectares, Vitteaux est sous la bonne garde du plateau de Myard. La commune est à 47 km au nord-ouest de Dijon, en rejoignant l'A 38 ; l'A6 / E15 passe au sud-ouest de la commune.
Rue de Vitteaux


Rue Audiffred Rue Bordot Rue Cornebeaunon Rue de Cessey
Rue de Dijon Rue de l'Hautot Rue de l'Hopital Rue de l'Hôtel de Ville
Rue de la Chapelle Sainte Anne Rue de Massingy Rue de Verdun Rue des Coberges
Rue des Fosses Rue des Ponts de Bois Rue du Chatelet Rue du Docteur Fichet
Rue du Grenier A Sel Rue du Meix Raillon Rue du Moulin Mousseron Rue du Truchot
Rue Edme Millot Rue Gueniot Rue Haute de l'Église Rue Hubert Languet
Rue Montchevreau Rue Pelletier de Chambure Rue Portelle Rue Saint Nicolas

Lotissement de Vitteaux


Lotissement du Château Lotissement du Truchot Lotissement la Beaussiere Lotissement la Chapelle
Lotissement Saint Vincent Lotissement Sainte Anne

Place de Vitteaux


Place Aristide Briand Place Chanoine Millot Place de Spontin Place du Docteur Quignard
Place du Rocher Place Monument du Souvenir Francais

Route de Vitteaux


Route d'Avallon Route de la Justice Route des Laumes

Impasse de Vitteaux


Impasse des Tanneries Impasse du 8 Mai 1945 Impasse du Marche

Chemin de Vitteaux


Chemin de Chaumont Chemin du Cholot Chemin Vert

Ruelle de Vitteaux


Ruelle de la Griotte Ruelle Ferrand

Lieu-dit de Vitteaux


Lieu Dit le Moulin Blanc Lieu Dit le Moulin Brule

Autres types de voie de Vitteaux


Ferme de Myard Ferme Saint Joseph

Hameau de Vitteaux


Hameau de Cessey Hameau de Cissey les Vitteaux

Avenue de Vitteaux


Avenue Carnot



Héraldique:

Les armes de Vitteaux se blasonnent ainsi : D'azur à la hache consulaire contournée d'argent, le faisceau formé de flèches renversées du même, leurs pointes émoussées de sable, et lié de gueules.


Histoire:

Au cœur de l’Auxois, traversée par les eaux de la Brenne, la petite ville de Vitteaux conserve des vestiges de fortifications, témoins d’un passé belliqueux, et de belles maisons médiévales et Renaissance, groupées autour des halles du XIIIe siècle. La maison Bellime, visible depuis la place, offre un très bel exemple d’architecture médiévale avec ses fenêtres géminées et sa cheminée massive. Toute aussi charmante, la maison à pans de bois sur la place accueille l’office de tourisme. Il faut quitter la grande rue et ne pas hésiter à s’engager dans les ruelles ou à flâner le long de la Brenne pour s’imprégner du charme de ce bourg. Son caractère doit aussi beaucoup au paysage vallonné qui l’entoure de toutes parts.
Le site de Vitteaux a toujours su se montrer accueillant envers l’homme qui l’a modelé au fil des siècles. En témoigne le plateau de Myard, au-dessus de Vitteaux, qui garde la trace d’habitats fortifiés par les hommes, il y a 6000 ans. De même, de nombreux objets retrouvés aux environs attestent de la présence de l'homme durant la période Gallo-romaine.

Lieu et Monuments Historiques:

En se baladant au fil des ruelles de Vitteaux, il est possible de découvrir les monuments et curiosités suivantes :


une tour octogonale située place du 8 Mai.
le patrimoine religieux :
l'église Saint-Germain, fondée au XIe siècle par les bénédictins de Flavigny-sur-Ozerain, puis reconstruite en 1180 par Mathilde de Courtenay. Elle possède un portail du XIIIe siècle, avec des vantaux gothiques du XVe siècle figurant les apôtres. À l'intérieur, un triptyque peint par Nicolas de Hoey en 1592 représentant la Trinité, entourée des instruments de la Passion. À remarquer son clocher vrillé appelé clocher tors ainsi que sa tribune d'orgues en bois sculpté du XVe siècle ou son christ en buis de la fin du XIVe siècle. À voir aussi la crypte funéraire de Claude Languet et de ses deux épouses, remarquable par ses fresques.
l'église Saint-Germain fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 21 février 2001.
le couvent de la Providence (également appelé couvent des Minimes), racheté par l'hôpital en 1963. Construit en 1651, il fut utilisé pour de nombreuses affectations au fil des siècles. Il possède encore son guichet pour les mendiants.
chapelle de la Trinité


un grand nombre de maisons et d'hôtels particuliers :
l'office de tourisme, maison à pans de bois dits en "écharpes de Saint-André" caractéristiques du XIVe siècle. La cour du bâtiment, entièrement restaurée, est remarquable, avec son passage en galerie et son escalier extérieur. Les salles de l'office de tourisme accueillent toute l'année diverses expositions.
la maison Decailly (XVIe siècle) où l'on peut notamment distinguer sur la porte l'inscription suivante en lettres enclavées : "in domino confido".
la maison Bélime, édifiée au XIIe siècle par Mathilde de Courtenay, châtelaine de Vitteaux. Remarquable pour ses fenêtres géminées à tympans trilobés.
La maison Bélime fait l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 18 janvier 1968.
l'Hôtel Ferrand (XVIe siècle) dont on peut remarquer les poutres sculptées de têtes.
L'Hôtel Ferrand fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 26 mai 1926
l'Hôtel Piget, hôtel particulier dont les bâtiments sont ordonnés autour d'une cour. Sur la rue, galerie à pan de bois et escalier en encorbellement. Le plafond peint du premier étage du corps de logis (remanié au XVIIe siècle) est également remarquable.
L'Hôtel Piget fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 16 juillet 1997 (pour le corps de logis, la galerie à pan de bois et les communs) et d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 23 mars 1998 (pour la galerie en totalité, y compris l'escalier en encorbellement sur la rue et le plafond peint du premier étage du corps de logis)


le site de l'ancien château
la tour de Guet, construite sur une ancienne tour du château (tour de la prison), elle offre un superbe panorama sur Vitteaux et l’éperon barré de Myard.
le puits, où se réfugierait selon la légende la vouivre.
les fossés du château creusés dans le roc qui peuvent faire jusqu'à 6 mètres de profondeur.
l'ancienne entrée du château dont ne subsiste plus que les soubassements des deux tours rondes qui encadraient un pont-levis.
les fortifications du village : on peut encore croiser plusieurs tours des anciennes fortifications du village. La tour la plus remarquable était la tour-porche qui enjambe la rivière.


le patrimoine civil
les halles datant des XIIIe siècle et XIVe siècle. Elles ont été partiellement reconstruites au XVIIe siècle. On y organisait encore de grands banquets au début du siècle. Elles servent de nos jours d'entrepôt.
Les halles font l'objet d'un classement au titre des Monuments historiques depuis le 28 février 1964
l'hôpital Saint-Nicolas, construit en 1750 et financé par le don de Claude de Baudenet. Au centre, la chapelle.
les lavoirs, dont un à impluvium.
le four, décoré par les enfants des écoles, édifié pour la cuisson d'une brioche géante

Différents parcours touristiques sont disponibles à l'office de tourisme. En particulier, le parcours nocturne dans les ruelles de Vitteaux est un circuit ombres et lumières avec le théâtre d’ombres par Christian Boltanski : les maisons s’animent de silhouettes fugitives.

Eglise Saint-Germain d'Auxerre
église paroissiale (13e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle)
Eglise (cad. AB 13) : classement par arrêté du 21 février 2001
Eglise construite au 13e siècle, remaniée et agrandie en 1490 puis au 16e siècle (baies du choeur, jubé) et au 17e siècle (aménagement des chapelles latérales, caveau funéraire décoré de peintures). Le mobilier a été complété au 18e siècle. Stalles et jubé supprimés au 19e siècle. Eglise de plan massé, sans transept, avec nef de quatre travées, bas-côtés flanqués de chapelles, choeur à abside polygonale flanqué de chapelles. Présence d'oeuvres d'art dont un triptyque de Nicolas de Hoey (1596).
A voir : portail

Halles
Halle (1er quart 17e siècle)
Halles (cad. E 736) : classement par décret du 28 février 1964
Hôtel Piget
Hôtel (16e siècle ; 1ère moitié 17e siècle)
Corps de logis
galerie à pan de bois
communs (cad. AD 89, 90) : inscription par arrêté du 16 juillet 1997 - Galerie en totalité, y compris l'escalier en encorbellement sur la rue
plafond peint du premier étage du corps de logis (cad. AD 90) : classement par arrêté du 23 mars 1998
L'hôtel comprend des bâtiments répartis autour d'une cour : parties du 16e siècle (galerie à pans de bois) , corps de logis remanié au 17e siècle (date 1627 sur le fronton d'une lucarne) , époque à laquelle furent bâtis la galerie nord, l'extension de l'hôtel et les communs. A l'intérieur, quelques cheminées des 17e et 18e siècles et un plafond à solives peintes du 17e siècle.
A voir : logis, communs, galerie, escalier en vis, décor intérieur
Crédit photo : Diot, Martine - Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (Centre de recherche des monuments historiques - CRMH) diffusion RMN

Decor : peinture
Propriétaire : propriété d'une personne privée
Date de protection : 1997/07/16 : inscrit MH ; 1998/03/23 : classé MH
Adresse : 1 rue Portelle - Vitteaux
Immeuble
Immeuble (3e quart 16e siècle)
Porte Renaissance, à l' exclusion de ses vantaux (cad. E 132) : inscription par arrêté du 12 février 1971
A voir : porte
Visite : Fermé au public
Propriétaire : Propriété d'une personne privée
Date de protection : 1971/02/12 : inscrit MH partiellement
Adresse : 5 ; anciennement rue de la Ville rue Hubert-Languet
Maison
Maison (2e moitié 15e siècle)
Maison du 15e siècle (cad. E 739) : inscription par arrêté du 26 mai 1926
Visite : Fermé au public
Propriétaire : Propriété d'une personne privée
Date de protection : 1926/05/26 : inscrit MH
Adresse : rue Pelletier-de-Chambure - Vitteaux
Maison, dite aussi hôtel Ferrand
Maison (16e siècle)
Maison du 16e siècle, dite aussi hôtel Ferrand (cad. E 727, 728) : inscription par arrêté du 26 mai 1926
Visite : Fermé au public
Propriétaire : Propriété d'une personne privée
Date de protection : 1926/05/26 : inscrit MH
Adresse : 3 ; anciennement rue de la Ville rue Hubert-Languet
Maison
Maison (2e moitié 15e siècle)
Maison du 15e siècle (cad. E 729, 730) : inscription par arrêté du 26 mai 1926
Visite : Fermé au public
Propriétaire : Propriété d'une personne privée
Date de protection : 1926/05/26 : inscrit MH
Adresse : 1 ; anciennement rue de la Ville rue Hubert-Languet
Immeuble dit Maison Bélime
Maison (13e siècle ; 17e siècle)
Bâtiment du 13e siècle (cad. E 743) : classement par arrêté du 18 janvier 1968
Bâtiment du 17e siècle, y compris le portail, le mur de clôture, le sol de la cour ainsi que les parties du 13e siècle non encore classées (cad. AC 264) : classement par arrêté du 2 septembre 1994
A voir : sous sol, portail, enclos, cour
Crédit photo : Heuzé, Henri - Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (archives photographiques) diffusion RMN

Visite : Fermé au public
Propriétaire : Propriété d'une personne privée
Date de protection : 1968/01/18 : classé MH ; 1994/09/02 : classé MH
Adresse : rue Pelletier-de-Chambure - Vitteaux
Camp de Myard ou Miard
Site archéologique ; camp (Néolithique moyen ; Néolithique récent ; Protohistoire ; Bronze final)
Le camp (cad. C 323) : classement par arrêté du 22 janvier 2004
Habitat fortifié du néolithique moyen (4e millénaire), réoccupé et abandonné au Bronze final (9e siècle avant JC). Un rempart protège un habitat de pierre, de bois et d'argile. Des fouilles ont permis de retrouver des outils en pierre et en os, des céramiques, du mobilier. Ce site est le premier témoignage d'urbanisation.

Personnalités liées à la commune::

Marc-Antoine Sirugue, dit Sirugue-Maret, (17 mai 1754 - Vitteaux ✝ 26 avril 1842 - Rouen), Docteur en médecine, maire de Vitteaux (1783-1791), député à la Convention nationale (1795), colonel de gendarmerie, député de la Côte-d'Or au Corps législatif (1808-1814), chevalier Sirugue et de l'Empire (1808), 1er baron Sirugue et de l'Empire (1814)
Maurice Noirot.
M. Audiffred (1801-1884) qui légua 50 000 francs à la ville pour que Vitteaux possédât une distribution d'eau potable. L'inauguration eut lieu en décembre 1891.
Étienne Beleurgey, cuisinier à l'Élysée à l'époque de Sadi Carnot (source : Edme Huchon, Vitteaux les choses du passé
François Sauvadet, ministre de la fonction publique, ancien maire de Vitteaux (mais maintenant 1er adjoint), et porte-parole national du Nouveau Centre.
François Sauvadet a passé sa scolarité au lycée Montchapet de Dijon.

Associations Sportives et Culturelles:

Football : Sporting Club Vittelien

Jumelage

Yvoir (Belgique)

Divers

Rivière La Brenne
Ruisseau De Miard
Ruisseau De La Maltiere
Ruisseau De Batarde
Ruisseau Du Pontot
Ruisseau De Roche D'Hy
Ruisseau De Verdiere
Ruisseau De Chassaigne
Ruisseau Du Grand Pre
École élémentaire publique
École maternelle publique
Collège Docteur Kuhn


Site Internet

http://www.vitteaux.fr/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saulnyradio.getforum.net
 
Vitteaux (Côte d'Or)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saulny Radio :: Informations Communales :: Communes de France-
Sauter vers: