Partagez | 
 

 Vittel (Vosges)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M37
Admin


Messages : 3518
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 44
Localisation : Metz, France

MessageSujet: Vittel (Vosges)   Dim 5 Aoû - 20:04








Région : Lorraine
Département : Vosges
Arrondissement : Neufchâteau
Canton : Chef-Lieu

Code Commune : 88 516
Code Postal : 88 800

Nombre d'habitants : 5 434
Altitude Minimal : 322 mètres
Altitude Maximal : 457 mètres
Superficie : 24,13 Km²

Gentilé :

Vittellois, Vittelloises



Ethymologie:

Chinois : 维泰勒 Japonais : ヴィッテル Russe : Витель Coréen : 비뗄

Géographie:

Vittel est située à environ 40 km à l'ouest de la préfecture Épinal, dans l'arrondissement de Neufchâteau.
Desservie par l'autoroute A31, Vittel est réputée pour ses eaux et ses cures thermales. Elle est traversée par un affluent du Vair, le Petit Vair. Sa rue principale est la Rue de Verdun où l'on peut trouver quelques boutiques et des boulangeries. Il existe des lotissements tels que : Le Gros Buisson, Le Brahaut ou la Petite Fin.
Le contournement de la ville a été inauguré en 1998, et se situe entre l'autoroute A31 et Épinal.
Rue de Vittel


Rue Alain Mimoun Rue Bel Air Rue Calouche Rue Castel Fleuri
Rue Charles Garnier Rue Claude Bassot Rue Courte Tennerre Rue Croix Pierrot
Rue d'Alger Rue d'Angleterre Rue de Batremoulin Rue de Chambrotte
Rue de Charbonne Rue de Charmey Rue de l'Abbe Marchal Rue de l'Alouette des Champs
Rue de l'Autour Rue de l'Epine Rue de la Bergeronnette Rue de la Croisette
Rue de la Forêt Rue de la Haye Jean Cottant Rue de la Moise Rue de la Montjoie
Rue de la Samaritaine Rue de la Scierie Rue de la Vauviard Rue de la Vaux
Rue de la Vielle Ringue Rue de la Voivre Rue de Ligneville Rue de Lorima
Rue de Metz Rue de Nancy Rue de Noffriez Rue de Normanhaye
Rue de Nossoloup Rue de Paris Rue de Plaisance Rue de Poirieloup
Rue de Preys Rue de Rougibois Rue de Salomon Rue de Savignonrupt
Rue de Sugene Rue de Tahon Rue de Vaxellepierre Rue de Verdun
Rue de Voiveselles Rue des 16 Mutins Rue des Aubépines Rue des Azeliers
Rue des Bleuets Rue des Capucines Rue des Dames Rue des Essarts
Rue des Facelles Rue des Fougeres Rue des Gelines Rue des Grands Bois
Rue des Lilas Rue des Paquerettes Rue des Vieilles Halles Rue Division Leclerc
Rue du Brahaut Rue du Cras Rue du Docteur Fournier Rue du Four
Rue du Général Mangin Rue du Grand Ban Rue du Haut du Four Rue du Lieutenant Gauffre
Rue du Lotissement Vaillant Rue du Luxembourg Rue du Marechal Foch Rue du Marechal Joffre
Rue du Petit Ban Rue du Pluvier Rue du Point de Vue Rue du Ruisseau
Rue du Vair Rue Emile Mairerichard Rue Ernest Perochon Rue Francois Richard
Rue Gallieni Rue Georges de la Tour Rue Georges Guynemer Rue Gratte Paille
Rue Henry Voirin Rue Jacques Ducrot Rue Jean Bouin Rue Jean Mermoz
Rue Jeanne d'Arc Rue Louis Pergaud Rue Magdelon Rue Marcel Cerdan
Rue Marcel Soulier Rue Pierre Ferry Rue Robert Schumann Rue Roland Dorgeles
Rue Saint Eloi Rue Saint Exupery Rue Saint Martin Rue Saint Nicolas
Rue Saint Remy Rue Soeur Catherine Rue Soeur Charite Rue Soeur Saint Paul
Rue Victor Tocquard Rue Winston Churchill


Allée de Vittel


Allée Bel Air Allée Champ Millot Allée Chenevieres du Larmin Allée Claude Bassot
Allée d'Enfrier Allée de Behulieu Allée de Charbonne Allée de Chempe
Allée de l'Aigrette Allée de la Bergeronnette Allée de la Cornee Allée de la Croisette
Allée de la Ficherelle Allée de la Samaritaine Allée de la Voye Allée de Liege
Allée de Normanhaye Allée de Nossoloup Allée de Savue Allée des 16 Mutins
Allée des 3 Chenes Allée des Azeliers Allée des Dames Allée des Essarts
Allée des Gelines Allée des Hauts Jardins Allée des Mirabelliers Allée des Paquerettes
Allée des Sorbiers Allée des Tilleuls Allée des Vosges Allée du Docteur Henri Voirin
Allée du Fosse Allée du Gravot Allée du Haut de la Prelle Allée du Haut du Cras
Allée du Luxembourg Allée du Marais Allée du Peulin Allée du Reveillon
Allée Entre 2 Eaux Allée Gallieni Allée Georges Guynemer Allée Henri Dunant
Allée Louis Pergaud Allée Michel Dormois Allée Parrot Allée Pharamont
Allée Privee Bel Air Allée Saint Privat Allée Soeur Catherine

Avenue de Vittel


Avenue Bouloumie Avenue de Belgique Avenue de Chatillon Avenue de Courberoye
Avenue de la 1ere Armee Avenue de la Roseraie Avenue de la Tuilerie Avenue des Tilleuls
Avenue du Casino Avenue du Haut du Fol Avenue Georges Clemenceau Avenue Gilbert Trigano
Avenue Maurice Barres Avenue Raymond Poincare Avenue Robert de Flers

Autres types de voie de Vittel


1ere All de la Haye Jean Cottant 2e Allée de la Haye Jean Cottant 3e Allée de la Haye Jean Cottant 4e Allée de la Haye Jean Cottant
5e Allée de la Haye Jean Cottant 6e Allée de la Haye Jean Cottant 7e Allée de la Haye Jean Cottant Ferme de Malfrachat
Ferme du Bouchot Ferme la Malmaison Parking Bonne Source Parking de Badenweiler

Place de Vittel


Place de la Marne Place de Liege Place des Dames Place des Francs
Place des Vieilles Halles Place du 12 Septembre 1944 Place du Général de Gaulle Place Lyautey

Chemin de Vittel


Chemin de la Tuilerie Chemin de Laneuveville Chemin de Noffriez Chemin des Gelines
Chemin du Haut du Cras

Ruelle de Vittel


Ruelle du Moulin du Bas Ruelle du Ruisseau Ruelle Saint Privat

Square de Vittel


Square d'Afn Square de l'Alpha

Sentier de Vittel


Sentier du Cimetière

Passage de Vittel


Passage Magdelon

Route de Vittel


Route d'Houecourt

Promenade de Vittel


Promenade du Haut de Prelle


Héraldique:
Ecartelé aux 1 et 4 losangé d'or et de sable qui est de Lignéville, aux 2 et 3 de gueules à deux clefs d'argent en sautoir qui est de Remiremont, sur le tout de gueules taillé ondé d'or.
Commentaires : Le blason, associant les armes de deux suzerains, rappelle la partition des deux bans. La devise « Fonte revivisco » (« je revis par une source ») évoque la prospérité récente de Vittel depuis la découverte des eaux minérales en 1854.


Histoire:

Vittel était partagé en deux sections par le Petit Vair. Sur la rive gauche était le Grand-Ban, appartenant au chapitre de Remiremont, sur la rive droite, le Petit-Ban, au duc de Lorraine. Ainsi, bien que compact, le village avait deux justices et deux paroisses. Le Grand-Ban avait pour patron saint Remi, fêté le 1er octobre, et le Petit-Ban, saint Privat, honoré le 21 août. Pour couper court aux querelles, l'évêque de Toul accorda, en 1734, deux fêtes patronales à Vittel. La Révolution mit fin à cette division en faisant de Vittel un chef-lieu de canton.
Station thermale fréquentée par les Romains, elle n'est exploitée à l'époque moderne qu'à partir de 1845.

Deuxième guerre mondiale
Du 1er mai 1941 au 12 septembre 1944, un « camp d'accueil » fut instauré par l'occupant nazi dans le parc thermal. Il rassembla environ deux mille femmes britanniques, canadiennes puis américaines destinées à servir de monnaie d'échange.
En janvier 1943 s’y ajoutèrent 300 Juifs venus de Drancy, d'URSS et de Pologne. Parmi les internés venus du ghetto de Varsovie figurait Mary Berg. Elle fut échangée contre des prisonniers allemands et partit aux États-Unis où elle arriva le 16 mars 1944. Elle rédigea un journal, Warsaw Ghetto: A Diary. Elle y décrit un camp destiné à rassurer la Croix-Rouge, où les conditions étaient donc bonnes.
Parmi les autres internés, Sofka Skipwith (en) (biographie dans Wikipédia en anglais).
Madeleine Steinberg, internée britannique parle également du camp de Vichy dans son mémoire, Les Camps de Besançon et de Vittel.
Parmi les internés figuraient aussi le poète yiddish Ytshak Katzenelson et son fils Zvi, déportés le 29 avril 1944 à Auschwitz, et gazés dès leur arrivée, le 1er mai 1944, comme le furent presque tous les internés polonais. Katzenelson avait eu le temps d'enterrer son poème Le Chant du peuple juif assassiné, écrit à Vittel.
Edouard Herriot fut interné à la villa Suzanne du 12 avril au 2 août 1943.
La ville fut libérée par la division Leclerc le 12 septembre 1944.

Lieu et Monuments Historiques:

Patrimoine thermal
La maison du patrimoine permet de se documenter sur l'Histoire de Vittel et notamment sur son histoire thermale. L'ensemble des constructions thermales ont été inscrites aux monuments historiques en 1990.
Les thermes accueillent des œuvres des architectes Charles Garnier, Fernand César et Auguste Bluysen. On y trouve un édicule qui abrite la source des Demoiselles (1859), l'établissement thermal (1884), le hall de l'établissement thermal (1905), la grande galerie (1897 à 1938), le palmarium avec sa piscine couverte (1911 à 1936), et le pavillon de la Grande-Source (1930). Les thermes ont été inscrits aux monuments historiques en 1990.


Le Parc Thermal abrite non seulement les thermes mais également un ensemble de petits éléments et d'édicules dessinés par l'architecte Fernand César pour la Société générale des eaux minérales de Vittel au début du XXe siècle :
le Grand escalier (1902),
le Tea-Room ou rotonde (1912),
le pavillon Heudebert (1923) construit pour la vente de produits de régime dont les biscuits Heudebert,
le chalet d'Aisance (1923) avec des carreaux de faïence montrant des oiseaux lacustres,
le chalet des Ânes (1923),
le chalet des Enfants (1925)
le pavillon des Jouets (1925) avec son décor en panneaux de céramique,
le pavillon Émeraude (1925) avec son lanterneau en forme de casque turco-persan,
des lampadaires de style Art déco (1928),
l'exèdre à musique (1935).
Les infrastructures sportives des thermes ont été créées pour la station thermale dans la première moitié du XXe siècle. Elles comprennent des constructions des architectes Fernand César et André Colin : le champ de courses avec la tribune (1904), le pavillon de lawn-tennis (1911), le chalet PMU (1923), l'institut d'éducation physique (1926) avec ses deux pavillons d'escrime sous hangar, le pavillon des cadets (1930) et le pavillon de pesage de (1935).
L'ensemble hôtelier thermal regroupe trois édifices représentatifs de l'hôtellerie de la station thermale : l'Hôtel Vittel-Palace (construit par Fernand Nachon en 1900, agrandi par Fernand César de 1932 à 1934) qui possède une coupole vitrée avec des motifs géométriques par le maître-verrier nancéen André Lemoine, le Grand-Hôtel (édifié par Georges Walwein de 1912 à 1920), et l'Hôtel Ermitage (construit par Fernand César en 1929).
Un ensemble de plusieurs villas : la villa Nino (1886-1887 par Charles Garnier pour son fils Christian Garnier), la villa Saint-Pierre (ancienne villa Debrousse de 1893 par Charles Garnier pour Pierre Bouloumié), la villa Minima qui est une extension de la villa Nino (1905) et les villas jumelles Sainte-Marie et Saint-Louis (1912 par André Colin).
Le casino de Vittel, créé en 1882 dans le parc thermal, a été reconstruit par Auguste Bluysen en 1929-1930. Il conserve les murs de l'ancien théâtre du casino construit par Fernand Nachon en 1908 et incendié en 1920. Les fontaines et luminaires datent de 1934 et 1937. Le casino été réhabilité dans un décor plus contemporain en 2009. On peut y jouer aux machines à sous, au jackpot, au black jack, à la roulette anglaise et au Texas hold’em poker.
La gare de Vittel a été construite en 1926 par la compagnie des chemins de fer de l'Est pour remplacer le bâtiment originel de 1881 construit lors de l'ouverture de la ligne de Merrey à Hymont - Mattaincourt. De style néoclassique pour l'extérieur, elle possède un grand porche d'entrée à colonnes doriques avec deux ailes de part et d'autres de celui-ci. À l'intérieur, le mobilier est de style Art déco avec notamment un sol carrelé imitant celui d'un établissement de bains.
Monuments religieux
L'église Saint-Remy, dont la nef et les bas-côtés datent des XVe et XVIe siècles, et l'orgue réalisé par Gonzalez en 1985 (Inscrite aux Monuments historiques en 1926).
L'église Saint-Privat, érigée avant le XVIe siècle, à une date inconnue (inscrite aux Monuments historiques en 1926).
L'Église Saint-Louis, érigée à partir de 1910 et dénommée en mémoire de Louis Bouloumié, fondateur de la station thermale.
La chapelle Saint-Éloi.
Temple protestant église réformée, construit vers 1905, situé rue du Docteur Fournier
Synagogue; 211 rue Croix-Pierrot édification d'une très belle synagogue, style « rétro » 1925/1930. Restaurée dans sa situation actuelle, la synagogue a été inaugurée le 14 juillet 1988.
Enceintes sportives et de loisirs

L'hippodrome de Vittel
Le Centre Pierre de Coubertin, créé pour accueillir la délégation française pour sa préparation des Jeux Olympiques d'été de 1972, couvre une superficie couverte d'un hectare. Le centre se compose d'une grande halle des sports (avec un indoor d'athlétisme et une salle multisports pour le handball, le basket-ball, le volley-ball, le badminton et le tennis), deux piscines de 25 et 50 mètres et 4 salles spécialisées (pour la musculation, l'haltérophilie, l'escrime, et les arts martiaux).
Le gymnase Roger Lefèbvre accueille la salle Émilie Lepennec (pour la gymnastique) et la salle Richard Dacoury (pour le basket-ball, le volley-ball et du tennis de table).
Le Stade Jean Bouloumié regroupe 4 terrains de football ou de rugby, une piste d’athlétisme et des aires de lancers et de sauts. Il peut accueillir 7500 spectateurs.
L'hippodrome de Vittel, créé par la Société Générale des Eaux Minérales de Vittel en 1904, est l'un des deux seuls hippodromes de Lorraine avec celui de Nancy-Brabois.
Le golf de Vittel Ermitage s'étend sur 600 hectares. Il propose trois parcours : le Peulin créé en 1986 (18 trous), le Mont Saint-Jean créé en 1905 (18 trous) et l'Île Verte (9 trous compact).
Le Club Méditerranée possède deux villages (Vittel Golf Ermitage et Vittel Le Parc).
Eglise du Petit-Ban
église (16e siècle)
Eglise du Petit-Ban : inscription par arrêté du 3 mars 1926

Eglise du Grand-Ban
église
Eglise du Grand-Ban : inscription par arrêté du 3 mars 1926

Gare
Gare (2e quart 20e siècle)
Façades, toitures, marquise ainsi que les intérieurs, dont le hall (cad. AK 341) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
La première gare de Vittel date de 1882, époque de l'ouverture de la ligne de chemin de fer desservant la ville. Une nouvelle gare la remplace par la suite, construite de 1926 à 1928 suivant les plans de l'ingénieur Burnaut. D'un modernisme classique, la gare conserve son mobilier d'origine : comptoirs de renseignements touristiques, guichets.
A voir : vestibule, élévation, décor intérieur

Station thermale : infrastructure thermale
Station thermale (2e moitié 19e siècle ; 1ère moitié 20e siècle)
Griffon, édicule abritant la source des Demoiselles, construit en 1859
établissement thermal de Garnier, construit en 1884 : façades, toitures et galerie-promenoir
grande galerie, construite de 1897 à 1938, incluant le hall de l' établissement thermal de 1905 et le pavillon de la grande source d' Auguste Bluysen
palmarium, construit de 1911 à 1936, y compris la piscine couverte de Fernand César (cad. AR 46, 49, 54) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
L'infrastructure thermale de la station de Vittel comporte des oeuvres couvrant la période allant de 1859 à 1936, avec des contributions des architectes Charles Garnier, Fernand César et Auguste Bluysen. L'édicule abritant la Source des demoiselles est construit en 1859. L'établissement thermal est élevé par Garnier en 1884, avec sa galerie-promenoir. L'édification de la grande galerie qui inclut le hall de l'établissement thermal de 1905 s'échelonne de 1897 à 1938. Le pavillon de la Grande-Source est édifié par Bluysen en 1930. Le palmarium, construit en 1911, contient une piscine couverte par Fernand César en 1936.
Station thermale : Casino
Station thermale ; casino (1ère moitié 20e siècle)
Casino, ainsi que les terrasses avec la fontaine et les luminaires, aménagées en 1934 et 1937 (cad. AR 41) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
Casino reconstruit par l'architecte parisien Auguste Bluysen de 1929 à 1930 ; l'édifice, conserve les murs de l'ancien théâtre du casino construit par l'architecte Fernand Nachon en 1908 et incendié en 1920. Les fontaines et luminaires datent de 1934 et 1937.
A voir : théâtre, terrasse, fontaine, lampadaire
Crédit photo : Petit - Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (archives photographiques) diffusion RMN
Station thermale : infrastructures sportives
Station thermale ; complexe sportif (1ère moitié 20e siècle)
Institut d' éducation physique de 1926 avec son portique d' entrée, comprenant la salle de gymnastique flanquée de deux pavillons d' escrime
champ de courses, comprenant les tribunes de 1904, le chalet du PMU de 1923 et le pavillon des balances de 1935
tir aux pigeons (sur la commune de They-sous-Montport), ancien chalet du golf-club, de 1928-1929
pavillon des cadets de 1930
pavillon de lawn-tennis de 1912 (cad. AM 65, 67
AP 7
AS 7
AR 5) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
Ensemble d'infrastructures sportives créées pour la station thermale et comprenant le champs de courses avec la tribune de 1904, le chalet PMU de 1923 et le pavillon de pesage de 1935, dessinés par l'architecte Fernand César, le pavillon de lawn-tennis, construit par l'architecte André Colin en 1911, l'institut d'éducation physique, avec ses deux pavillons d'escrime sous hangar, construit par Fernand César en 1926 et le pavillon des cadets de 1930, par Fernand César. Le tir au pigeons de 1928 est situé sur le territoire de la commune de They-sous-Montfort (voir notice PA00107338) .

Station thermale : ensemble hôtelier
Station thermale ; hôtel de voyageurs (1ère moitié 20e siècle)
Hôtel Vittel-Palace : hall et rotonde de 1932-1934 de Fernand César avec leurs verrières
Grand Hôtel, ensemble édifié de 1912 à 1920 par Georges Walwein : façades, toitures, salles du rez-de-chaussée et terrasses
Hôtel Ermitage, construit en 1929 par Fernand César : façades, toitures, porche, escalier, salons de coiffure, vestiaires, salles de bains-douches et grand salon (cad. AR 43, 42
AS Cool : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
Ensemble de trois édifices représentatifs de l'hôtellerie de la station thermale : l'Hôtel Vittel-Palace, construit par l'architecte Fernand Nachon en 1900 et agrandi par l'architecte Fernand César de 1932 à 1934 (coupole vitrée avec motifs géométriques par le maître-verrier de Nancy, André Lemoine) ; le Grand-Hôtel, ensemble édifié de 1912 à 1920 par l'architecte Georges Walwein ; l'Hôtel Ermitage, construit en 1929 par Fernand César.
A voir : terrasse, vestibule, salle, porche, escalier, salon, vestiaire, salle de bains, élévation, salon de coiffure

Station thermale : ensemble de villas
Station thermale ; maison (4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle)
Villa Saint-Pierre, ancienne villa Debrousse, construite en 1893 par Charles Garnier : façades, toitures, hall et salle à manger. Villa Nino, construite en 1886-1887 pour son fils par Garnier : façades, toitures et clôture. Villa Minima, extension réalisée en 1905 de la Villa Nino, 2 avenue Bouloumié : façades, toitures et clôture. Villas jumelles Sainte-Marie et Saint-Louis, construites pour deux médecins en 1912 par André Colin : façades et toitures (cad. AL 204, 181, 182
AR 9, 37, 38) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
Ensemble de trois villas, représentatives de l'architecture de la station thermale : villa Nino (1886) , construite par l'architecte Charles Garnier pour son fils Christian avec son extension réalisée en 1905 ; villa Saint-Pierre (1893) - ancienne villa Debrousse - par Charles Garnier pour Pierre Bouloumié, l'un des promoteurs de la station ; villas jumelles Saint-Louis et Sainte-Marie, dites "villas pour deux médecins", construites par l'architecte André Colin en 1912.
A voir : vestibule, salle à manger, clôture, élévation

Station thermale : Parc thermal
Station thermale ; parc (1ère moitié 20e siècle)
Grand escalier (cad. AK 58) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990 - Lampadaires (cad. AK 58) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990 - Exèdre à musique (cad. AR 48) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990 - Edicules liés aux loisirs et chalets : Chalet d' Aisance, ou des Boules, de 1923
Chalet des Enfants, de 1925
Pavillon des Jouets, de 1925
Chalet des Anes, de 1923
pavillon Heudebert, de 1923
pavillon Emeraude, de 1925
Tea-Room, de 1912 (cad. AR 7, 9, 12, 10, 45, 6, 47) : inscription par arrêté du 22 novembre 1990
Ensemble d'éléments et d'édicules dessinés par l'architecte Fernand César pour la Société Générale des Eaux Minérales de Vittel : le grand escalier de 1902, le Tea-Room de 1912, le pavillon Heudebert de 1923 (conçu pour la vente de produits de régime et notamment des biscuits Heudebert) , le chalet d'Aisance ou des Boules de 1923 (avec ses carreaux de faïence montrant des oiseaux lacustres) , le chalet des Anes de 1923, faisant partie du Parc des enfants, ouvert en 1923, le chalet des Enfants et le pavillon des Jouets de 1925 (avec son décor en panneaux de céramique) , le pavillon Emeraude de 1925, avec son lanterneau en forme de casque turco-persan et l'exèdre à musique de 1935. Les lampadaires de style Art Déco sont dessinés par César en 1928 et fondues chez Durenne, à Paris.
A voir : kiosque, escalier, pavillon, lampadaire, édicule

Personnalités liées à la commune::

Claude Bassot, peintre religieux, né à Vittel vers 1580. Son père, Mengin Bassot, fut le maire de Vittel en 1567.
Darry Cowl, musicien et comédien, né à Vittel le 27 août 1925 et mort à Neuilly-sur-Seine le 14 février 2006.
Robert Hossein, citoyen d'honneur de la ville de Vittel.

Associations Sportives et Culturelles:

Football : Club Sportif Vittelois (1ère Division District en 2012-2013)
Handball : Contrexéville Handball Club (Masculins = Excellence Régionale en 2012-2013) (Féminin = Honneur Inter-Départementale)
Rugby : Rugby Club Sportif Vittellois
Basket-Ball : Association Sportive Saint Rémy de Vittel

Jumelage

Badenweiler (en Allemagne) depuis le 21 juillet 1957.

Divers

Ruisseau Le Petit Vair
Ruisseau De Belle Fontaine
Ruisseau De La Malmaison
Ruisseau De They
Ruisseau Du Pre Janneton
École maternelle publique Louis Blanc
École maternelle publique Petit Ban
École primaire publique Centre
École primaire publique Le Haut de Fol
Collège Jules Verne

Thermalisme : très axée sur des activités sportives, Vittel, confinée jadis dans le traitement des problèmes rénaux et hépatiques, a connu le début d'un renouveau avec l'implantation du Club Méditerranée en 1973. Le lancement du « passeport forme » a confirmé son nouvel envol.
Tourisme.
Vittel est également la marque d'eau minérale commercialisée dans le monde entier. Elle fait partie du groupe Nestlé depuis 1969.



Site Internet

http://www.ville-vittel.fr/fr/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saulnyradio.getforum.net
 
Vittel (Vosges)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VITTEL (Vosges) mois de Johnny
» Le Brass Band des Hautes-Vosges recrute
» APPEL : Il y a de la neige dans les Vosges !
» bf ANOUL(88) vosges
» Vittel le 14 et 15 juin 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saulny Radio :: Informations Communales :: Communes de France-
Sauter vers: