Saulny Radio


http://saulnyradio.playtheradio.com/




Saulny Radio

Infos, Variété, Classement des Tops dans le monde
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Viviers lès Montagnes (Tarn)

Aller en bas 
AuteurMessage
M37
Admin


Messages : 3518
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 45
Localisation : Metz, France

MessageSujet: Viviers lès Montagnes (Tarn)   Lun 2 Juil - 20:06







Région : Midi-Pyrénées
Département : Tarn
Arrondissement : Castres
Canton : Labruguière

Code Commune : 81 325
Code Postal : 81 290

Nombre d'habitants : 1 727
Altitude Minimal : 167 mètres
Altitude Maximal : 281 mètres
Superficie : 17,91 Km²

Gentilé :

Viviérois, Viviéroises



Ethymologie:



Etymologie et nom de la commune : Viviers vient du latin vivarium “pièce d’eau d’étendue restreinte destinée à l’élevage des poissons pour la consommation”. Viviers s’est appelé Viviers la Montagne pendant la Révolution.

Chinois : 维维耶勒蒙塔涅 Japonais : ビビエ=レ=モンターニュ Russe : Вивье-ле-Монтань Coréen : 비비에-레-몽따니으

Géographie:

Lieu-dit de Viviers-lès-Montagnes


Lieu Dit Beaupre Lieu Dit Boyer Lieu Dit Carayols Lieu Dit En Bajou
Lieu Dit En Bedel Lieu Dit En Boutges Lieu Dit En Guinard Lieu Dit En Rossignol
Lieu Dit En Salvage Lieu Dit Font Melou Lieu Dit Fontorbe Lieu Dit Gache Haut
Lieu Dit Gue de Rousset Lieu Dit la Baziere Lieu Dit la Bonicarde Lieu Dit la Bouzigue
Lieu Dit la Caussade Lieu Dit la Dressiere Lieu Dit la Greze Lieu Dit la Massale
Lieu Dit la Pierre Plantee Lieu Dit la Plaine Lieu Dit la Sauziere Lieu Dit la Sesquiere
Lieu Dit le Colombier Lieu Dit le Moulin A Vent Lieu Dit le Pasteille Lieu Dit le Therondel
Lieu Dit le Tournet Lieu Dit les Agals Lieu Dit les Andrieux Lieu Dit les Bessous
Lieu Dit les Bouzigues Lieu Dit les Calmilles Lieu Dit les Nauzes Lieu Dit Minhard
Lieu Dit Molinier Lieu Dit Rauly Lieu Dit Sabartarie Lieu Dit Saint Georges
Lieu Dit Salicou Lieu Dit Troupiac

Chemin de Viviers-lès-Montagnes


Chemin de Fonsegur Chemin de l'Ardenne Chemin de l'Autan Chemin de la Barriere
Chemin de la Pierre Plantee Chemin de Nore Chemin de Peyre Ficade Chemin des Agals
Chemin des Bels Chemin des Fontaines Chemin des Mignonades Chemin des Peluques
Chemin du Choumal Chemin du Cruzel Chemin du Pastel Chemin du Vacant
Chemin Las Peyros Chemin Peri Albo Chemin Piersol Chemin Sur la Cal

Rue de Viviers-lès-Montagnes


Rue Croix du Coq Rue d'En Mathieu Rue de l'Enclos Rue de la Marechale
Rue des Fleurs Rue des Glycines Rue des Lilas Rue des Rosiers
Rue des Tamaris Rue du Presbytère Rue Larroque Rue Saint Roch
Rue Villeneuve

Impasse de Viviers-lès-Montagnes


Impasse de l'Ardenne Impasse de l'Officiale Impasse de la Source Impasse des Chenes
Impasse des Fontaines Impasse des Mimosas Impasse des Violettes Impasse du Cruzel
Impasse du Midi Impasse du Pastel

Route de Viviers-lès-Montagnes


Route de la Caussade Route de Labruguiere Route de Saint Affrique Route de Saix
Route de Toulouse Route de Verdalle Route des 4 Vents

Autres types de voie de Viviers-lès-Montagnes


Bessou Del Prat Clos Mont Et Soleil Le Geai Bleu Les Badenques
Lou Terme Reg du Millenaire

Place de Viviers-lès-Montagnes


Place d'En Mathieu Place de la Mairie Place de la Penavarie Place des Bels
Place Saint Martin

Lotissement de Viviers-lès-Montagnes


Lotissement les Mignonades





Héraldique:


Les armes de Viviers sont divisées en 4 quartiers depuis le premier empire, époque à laquelle Troupiac fut rattaché à Viviers. A l’origine celles de Viviers étaient celles qui figurent aux numéros 3 et 4. Il figure une souche d’arbre brûlée dont le dessus commence à reverdir symbole auquel la tradition rapporte qu’à une époque reculée la population de Viviers avait complètement disparue ou avait été massacrée et que le repeuplement serait reparti à partir d’un seul individu que symbolise le vert du haut du tronc.


Histoire:

1789 Viviers-la-Montagne
1793 Viviez
1801 Viviers-les-Montagnes

Occupant un site où l’implantation humaine est attestée depuis la préhistoire, un château-fort succéda à un oppidum gallo-romain surveillant l’importante voie qui passait dans la vallée. Ce premier château est attesté dans une bulle du pape Clément IV en 1267. Le château sera intégré à la constuction du nouveau fort construit en hau de la bastide, après la signature d’un paréage en 1339, entre le roi Philippe VI de Valois et les co seigneurs du lieu, les héritiers des Vintrou.
Cette Bastide comprenait donc le fort proprement dit (grand quadrilatère de 100 m de côté avec tours, fossés, deux ponts-levis) et la partie basse dite “la ville” où les habitations étaient organisées suivant un plan d’ensemble à partir de rues tracées suivant un axe nord-sud, dans le sens de la pente, le tout entouré de murailles. C’est le juge de Villelongue qui marqua les emplacements des maisons. Les rues furent tracées. On dénomma également les lieux : Villeneuve, les Cailles, Mérault, l’Enclos, les Juifs, la Maréchale, la Droite, les Merles, Mandoul, Cougot, la Traverse, le Colombié, la Pénavayrié, Larroque, En Mathieu. D’abord 90 maisons furent édifiées, peu après, 20 nouvelles maisons furent construites, mais ce n’était plus dans la plaine. Le village s’éleva par gradins vers le château et l’église. Deux grands chemins se croisaient sur la commune, le premier venant de Soual et allant vers Labruguière, l’autre venant de Saïx (Sendrone) et se dirigeant vers Verdalle.
Le château appartenait à la famille de Martin à partir de son achat par Antoine de Martin, seigneur de Roquecourbe, en 1565. Il fut avec son fils Antoine l’un des chefs du parti catholique de la région. Antoine de Martin, fils, fut fait prisonnier lors de la prise de Castres par les protestants, en 1574, et fut mis à la rançon, il réussit à s’échapper mais fus repris et sa rançon fut alors doublée. Durant les guerres de religion, Viviers eut à subir 4 sièges de 1565 à 1590.
Aux XVII et XVIII siècles on perça les murs épais du château de grandes fenêtres. De 1820 à 1850 de grands travaux de restauration vont donner au château son aspect actuel. Le village va s’étendre vers l’ouest. Dans cette période récente, les constructions vont se développer sur le plateau situé entre Saïx et Viviers. Les 2 chemins de randonnées et de découverte du patrimoine permettent de retrouver une partie de ce passé :

Lieu et Monuments Historiques:

Château de Groupiac
Château (1er quart 19e siècle)
Façades et toitures (cad. B 672) : inscription par arrêté du 7 décembre 1987
A voir : élévation, toiture

Château
Château (16e siècle)
Façades et toitures (cad. A 516) : inscription par arrêté du 2 mars 1981
A voir : élévation, toiture

Eglise paroissiale Saint-Martin
église paroissiale (4e quart 14e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle)
Eglise (cad. A 520) : inscription par arrêté du 30 août 1995
Bastide fondée en 1330-1339. Eglise reconstruite à la fin du 14e ou au 15e siècle, remaniée au 16e siècle. Après un incendie, voûtes refaites en 1642. Décoration de 1775 à 1788. Restaurée au 19e siècle par l' architecte Bodin-Legendre (1873) .

Ferme de la Sabartarié
Ferme
Façades et toitures de la ferme, du hangar et de la remise (cad. B 570) : inscription par arrêté du 19 septembre 1988
Ferme dépendant autrefois de la chartreuse de Saix. Elle s'ordonne autour d'une cour intérieure rectangulaire. Constructions à étage sur trois côtés. La maison d'habitation occupe le centre de l'aile sud. Les baies en plein-cintre du rez-de-chaussée sont surmontées d'un étage de chambres et d'une rangée d'occuli. L'étable, marquée par une tête de boeuf en terre cuite, se situe dans l'aile perpendiculaire. La troisième aile abrite la grange à foin, avec une série de baies en plein cintre et de claires-voies de tuiles plates assurant l'aération et l'éclairage. Parallèlement à cette aile se trouve le hangar. Au nord, un bâtiment en L conserve les machines agricoles.

Personnalités liées à la commune:

Timoléon de Martin de Viviés, maire de Viviers-lès-Montagnes de 1878 à 1881 et de 1884 à 1910.
Élisa Lemonnier

Association Sportive et Culturelle :

Football : Etoile Sportive de Viviers lès Montagnes (1ère Division District en 2011-2012)
LA M.J.C
Tennis
Chasse
Pêche

Jumelage :


Divers :

Ruisseau Du Bernazobre
Ruisseau De Sant Ruisseau Du Perche
Ruisseau Grantès
Ruisseau De Pissevaque
Ruisseau De L'Esquirol
Ruisseau Du Bernazobre
École primaire publique



Site Internet :

http://www.viviers-les-montagnes.fr/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saulnyradio.getforum.net
 
Viviers lès Montagnes (Tarn)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ingénieur Montagnes Russes
» L'évolution des montagnes russes
» ZGUEN FEST 2012 (Albi, Tarn)
» NOUVEAU SITE de l'OBF de Graulhet Tarn
» soirée blues en tarn et garonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saulny Radio :: Informations Communales :: Communes de France-
Sauter vers: